Languages

fr en es zh

Thanks for helping us to translate this site Translations Git directory

Ask the program !

«

SuperDemain, un week-end riche

SuperDemain c'était super bien :

SuperDemain est un cycle de débats, conférences et ateliers autour de la question du numérique et de ses enjeux dans le secteur de l'éducation. Organisé par l'association Fréquence Écoles, ce festival est devenu un rendez-vous incontournable du numérique et de l'éducation. Aux côtés de Framasoft, et collée à Wikimédia, Alolise tenait un stand pour présenter les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2017 au public venu en nombre et en famille. Ce ne sont pas moins de 3000 visiteurs qui ont fait le déplacement pour ce festival maintenant bien implanté dans le paysage rhône-alpin. La programmation et les ateliers ont particulièrement séduits ces dernières qui n'ont pas hésitées à troquer l'habituelle promenade du dimanche après-midi pour venir découvrir le monde du numérique. Et entre création de robot en légo, imprimante 3D (ZoomaCom), initiation au hacking et rétro-gaming, il faut avouer qu'elles n'ont pas été déçu. C'était aussi le moment pour rencontrer les chercheurs (et youtubeurs) de l'Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines (OMNSH) assurant de leur côté des conférences et interventions sur le numérique et la famille. Étrange conférence d'ailleurs "Sexualité & internet : que faire du porno en ligne ?" (animée par Thomas Rohmer, fondateur de l’Observatoire de la Parentalité & de l’Éducation Numérique, Expert en protection de l’enfance et numérique) qui a su mettre des mots et engager le dialogue sur les représentations, angoisses et fantasmes que génèrent ce sujet. Psychologues, sociologues, professeurs, parents, professionnels et passionnés ont donc pu échanger pendant 72 heures autour des questions du numérique.

Et le libre dans tout ça ?

Plusieurs associations libristes étaient présentent. Évidemment Framasoft avec Pyg et SangoKuss a répondu à l'appel, mais aussi les amis ZoomaCom de Saint-Etienne, ethicalhack, FabLab ou encore Atelier Soudé. Loin d'être majoritaires nous avons tout de même éveillé la curiosité des visiteurs à la fois sur les questions de la sécurité (il faut avouer que l'actualité numérique de ce week-end nous a bien aidé) mais aussi sur des questions d'avenir professionnel.

Y-a-t-il des débouchés professionnelles dans le monde du Libre ? La réponse est évidemment oui. Les entreprises du libre ne cessent de se développer dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et la croissance demeure positive et stable depuis maintenant quelques années (une étude du CNLL faite en 2016 est référencée ici).

Soutenu par Framasoft le week-end a donc été riche en échange et en explication sur ce qu'est le Logiciel Libre, ses raisons d'être et ses objectifs. Par ailleurs la question du libre interroge énormément à la fois sur la performance des outils déployés (souvent considérés comme moins performants que leurs équivalents privateurs) mais aussi sur leur pérennité. Les communautés sont malheureusement considérées comme étant moins sérieuses que les entreprises pour ce qui est de la maintenance. L'histoire du libre nous montre, en général, que ces représentations sont fausses. Le projet Gimp, en est d'ailleurs un excellent exemple (et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres).

Qui s'intéresse au Libre ?

Ces solutions intéressent les collectivités, désireuses d'une indépendance vis-à-vis des outils numériques, mais aussi les professeurs (collège, lycée et université), soucieux de la souveraineté des informations ainsi que de la compréhension des outils utilisés par leurs élèves, sans oublier les parents qui s'interrogent sur l'avenir professionnel et personnel de leurs enfants.

Conclusion

Ce week-end fut très riche en rencontre. Merci à tous ceux qui sont passés nous voir pour nous soutenir et bienvenu à ceux qui sont passés nous découvrir. Ce week-end c'était aussi la fin du crowdfunding! 11 000€ récoltés sur 10 000€ attendus. Vous êtes les meilleurs :)

Merci Fréquence Ecoles pour cet accueil et rendez-vous à Saint-Étienne pour les RMLL en juillet prochain.